INVITE D'HONNEUR : Le Professeur Nguyen Tai Thu

Invité exceptionnel du Congrès de la FA.FOR.MEC à Lille, le Professeur Nguyen Tai Thu donna une conférence dans le cadre de l'atelier du Dr Pierre Moal sur la présentation de son hôpital à Hanoï au Vietnam.


Présentation vidéo de l'Institut National d'Acupuncture de Hanoï et ses différentes interventions acupuncturales (Film de 15mn)

Le professeur Nguyen Taï Thu est le directeur de l’Institut National d’Acupuncture de Hanoï. Un des services de l’Institut est devenu un service de pointe pour le traitement des malades dépendants des opiacés avec 4 à 6 médecins attachés à ce service.

Le Prof. Nguyen Taï Thu est aussi Président de l'association Nationale d'acupuncture du Vietnam et membre honorifique d'association d'acupuncture dans plus de 16 pays dont l'Institut Nguyen Van Nghi en France. Il est aussi Vice-Président de la WFAS et du comité d'acupuncture de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ses travaux scientifiques portent sur la pharmacologie de l'acupuncture, l'analgésie acupuncturale, la recherche et le développement de nouveaux points d'acupuncture, le traitement acupunctural des séquelles de paralysie, la surdité, l'atrophie du nerf optique, le traitement de l'obésité, des addictions au tabac, aux opioïdes etc.. Seize livres sont déjà parus sous sa plume depuis 1962 et le dernier en 2000.
Il a donné des conférences dans des congrès internationaux depuis 1979 en France, Suisse, Bulgarie, Belgique, Hollande, Italie, Laos, Allemagne, Japon, Union Soviétique, Hong Kong, Pologne, Cuba, Algérie, Chine etc.. aidé par la connaissance de 4 langues (français, chinois, anglais et russe). Et depuis peu, sa réputation a franchi l'océan atlantique car il a exporté en 2001 à Monterrey au Mexique le premier centre Hô Chi Minh, un centre d'acupuncture.
" Si l'idée lui est venue il y a 20 ans de cela, le premier Centre Hô Chi Minh n'est né qu'en 2001 à Monterrey. Tout commence donc dans les années 1980 quand le professeur Nguyên Tài Thu, directeur de l''Hôpital d''acuponcture du Vietnam, effectue une tournée dans ce pays hispanophone. Jouissant d''une réputation internationale, le professeur vietnamien livre des conférences à l'Université de Médecine de Mexico ville. Des cours extraordinaires qui attirent la participation de presque tous les acuponcteurs du pays. Dans un parfait chinois, Nguyên Tài Thu y expose les théories d''une médecine basée sur les principes élémentaires de l''être humain et de la nature, le yin et le yang, et la coordination scientifique entre la médecine moderne et celle traditionnelle dans le traitement des maladies.
"Ses connaissances parfaites des médecines occidentale et orientale et sa pratique talentueuse de l'acuponcture ont fortement impressionné les médecins mexicains", confie le docteur Thomas, président de l'Association d''acuponcteurs mexicains et qui pour sa part apprit la médecine traditionnelle en Chine. Interprète du docteur, il se rappelle d'un "cas extraordinaire" où le professeur Nguyên Tài Thu avait anesthésié par acuponcture un petit garçon de 8 mois qui devait subir une opération chirurgicale. Petit fils du secrétaire général du Parti mexicain du Travail, le nourrisson, victime d''une malformation congénitale, était sorti très affaibli d'une première opération. Alors que les spécialistes pensaient qu'il ne supporterait jamais une seconde intervention, l'acuponcteur vietnamien se présenta avec ses aiguilles magiques pour lui "sauver la vie".
L'opération, exécutée par le ministre de la Santé de l'Etat Nuevo Leon, dura plus d''une heure, au cours de laquelle le petit patient était tout à fait lucide. Deux jours plus tard, à la stupéfaction générale, les symptômes avaient disparu. Le dirigeant du Parti du Travail, Anaya Alberto, a profité d''une récente tournée de travail à Hanoi pour rendre visite au "bienfaiteur de la famille" à l'Hôpital d''acupuncture du Vietnam.

Un an après sa création à Monterrey, le Centre d''acupuncture et de médecine alternative Hô Chi Minh est devenu bien connu pour ses résultats "inattendus". Le ministère mexicain de la Santé a sollicité l'aide des Vietnamiens pour ouvrir 2 nouveaux centres, l'un en 2002 dans la capitale Mexico et l'autre en 2003 à Zacatecas. Depuis, des experts vietnamiens se rendent chaque année dans les 3 centres pour appuyer leurs collègues mexicains et les aider à enrichir leurs connaissances et leur pratique. "Le Mexique a affirmé vouloir porter à 10 le nombre de Centres Hô Chi Minh", affirme le professeur Nguyên Tai Thu qui en octobre 2005, a reçu le diplôme de "docteur d'honneur" de l''Université de Zacatecas.
La réputation de Nguyên Tài Thu a franchi les frontières mexicaines. L''été 2006, l'Assemblée nationale du Panama l'a invité à visiter le pays qui héberge le célèbre canal reliant le Pacifique à l'Atlantique. " (extrait du site studya.com - Mantes la Jolie).

 

    
    


© OCNA Lille 2009